Amanda Beech
The Final Machine, 2013
Musée d'art contemporain de Montréal
22.10.14 – 04.01.15

La fin des années 1960, période riche en débats idéologiques et en activisme social, est un point référence pour de nombreux artistes participant à la Biennale. Pour Final Machine, Amanda Beech s’est inspirée des conférences que Louis Althusser, philosophe marxiste français, a données dans les mois précédant immédiatement Mai 68; réunies sous le titre Philosophie et philosophie spontanée des savants, les conférences visaient à repositionner la philosophie pour en faire une arme révolutionnaire. Cette installation architecturale et vidéo à trois canaux met en parallèle la critique d’Althusser, des extraits du scénario de Miami Vice et une séance d’endoctrinement de la CIA. L’effet discordant est toutefois unifié par les déclarations insistantes d’un narrateur dont la voix semble être altérée par un système de communication radio.

Cette voix off, qui suit les déplacements de la vidéo d’un écran à l’autre, est ponctuée par des coups de feu faisant également des ricochets métaphoriques sur les trois références. Les « bullet points » ou explications autoritaires du narrateur coïncident avec des images de déserts, de jungles et d’autoroutes ponctuées d’une forme circulaire. Le scénario claustrophobe et oppressif ainsi établi semble omniprésent, empêchant ainsi toute allusion historique et toute possibilité de fuite vers un avenir autre. Final Machine simule tout autant qu’elle se confronte à un monde désordonné et surdéterminé où le langage et la représentation créent des constructions conflictuelles et abrégées de la réalité.
–GB

Amanda Beech, Final Machine, 2013, installation vidéo à trois canaux avec son, dimensions variables, 45 minutes (avec l’aimable permission de l’artiste ; remerciements spéciaux à Sadie Kerr, Lanchester Gallery Projects, Coventry, Royaume-Uni)
Amanda Beech, Final Machine, 2013, installation vidéo à trois canaux avec son, dimensions variables, 45 minutes (avec l’aimable permission de l’artiste ; remerciements spéciaux à Sadie Kerr, Lanchester Gallery Projects, Coventry, Royaume-Uni)
Biographie

Artiste et auteure née en 1972 à Cheshire, au Royaume-Uni, Amanda Beech a présenté son travail dans le monde entier. Parmi ses expositions individuelles, mentionnons Everything Has Led to this Moment à Xero, Kline & Coma à Londres (2014); Final Machine à Lanchester Gallery Projects à Coventry, au Royaume-Uni (2013); The Church The Bank The Art Gallery à Banner Repeater à Londres (2012); et Sanity Assassin à Spike Island à Bristol, au Royaume-Uni (2010). Ses œuvres ont également été présentées dans de nombreuses expositions collectives, notamment dans le cadre de EVA International, la biennale d’art contemporain d’Irlande (2014); Asymmetrical Cinema à la Beaconsfield Gallery à Londres (2013); The Objects of Culture à Hå gamle prestegard, en Norvège (2013); et (Past Present) Future Tense au Center for Living Arts à Mobile (Alab.), aux États-Unis (2013).

Elle a publié récemment les titres Final Machine (Urbanomic, 2013) et Sanity Assassin (Urbanomic, 2010). Elle a également collaboré aux anthologies Realism, Materialism, Art (Sternberg Press, 2014); Speculative Aesthetics (Urbanomic, 2014); et The Flood of Rights (Merve, 2013). Beech est régulièrement invitée à donner des conférences dans le cadre de colloques et de symposiums. Elle a prononcé le discours d’ouverture lors des événements Generative Constraints (2013) et Exhibiting Video (2012) à Londres. Parmi ses projets à venir, mentionnons une résidence à Fieldwork: Marfa, à Marfa (Tex.), aux États-Unis. Doyenne au Département des études critiques du California Institute of the Arts (CalArts), Beech vit et travaille à Los Angeles.

www.amandabeech.com

Évènements
22.10.2014 Conversation
Musée McCord - Théâtre J. Armand Bombardier

En savoir plus
Vidéos
Table ronde: Skawennati, Amanda Beech, Jillian Mayer, Hito Steyerl - BNLMTL 2014