Andrea Bowers
Courtroom Drawings (Steubenville Rape Case, Text Messages Entered As Evidence, 2013) , 2014
Musée d'art contemporain de Montréal
22.10.14 - 04.01.14

Andrea Bowers s’intéresse depuis longtemps à des sujets comme l’environnement et le sida, ainsi qu’aux droits des travailleurs, des migrants et des femmes. Présentés comme éléments clés de son projet de 2014 intitulé #sweetjane, les dessins choisis pour la Biennale renvoient à un cas de viol de 2013, soit le « Steubenville Rape Case », plus précisément aux textos et affichages insensibles et vantards échangés entre protagonistes, des joueurs de l’équipe de football d’une école secondaire locale.

La grande installation multipartite de dessins révèle les tendances troublantes et déshumanisantes des médias sociaux rendant possible la culture du viol et qui intensifient l’impact du geste posé. Méticuleusement rendus par Bowers, les textos flottent contre des champs  bleutés qui suggèrent la désincarnation et l’artifice du domaine numérique. Un dessin montrant des membres du groupe hactiviste Anonymous accompagne cette installation. Portant des masques pour préserver leur identité, ils manifestent pour mettre fin à la violence sexuelle au nom de « Jane Doe », la victime dans ce cas-ci. Bowers examine ainsi l’éthique antagoniste de l’identification et de l’anonymat qui entre en jeu ici. Si l’anonymat offre une protection à la victime, il réduit aussi sa capacité d’être identifiée et donc de faire l’objet d’empathie. En revanche, les violateurs s’attirent une certaine sympathie par leurs prouesses sportives. Bowers suit le développement des luttes historiques en traquant leurs formes contemporaines et s’interroge sur le chemin parcouru. Ce faisant, elle révèle les forces opposées qui travaillent à la fois pour et contre la justice sociale.
–GB

Courtroom Drawings (Steubenville Rape Case, Text Messages Entered As Evidence, 2013), 2014, feutre sur papier, 56 parties : 101.6 x 83.82 cm chacune; dimensions de l’installation variables (avec l’aimable permission de l’artiste et de Susan Vielmetter Los Angeles Projects ; photo: Robert Wedemeyer) 
#justiceforjanedoe, Anonymous Women Protestors, Steubenville Rape Case, March 13 - 17, 2013, 2014
Musée d'art contemporain de Montréal
22.10.14 - 04.01.14
#justiceforjanedoe, Anonymous Women Protestors, Steubenville Rape Case, March 13 - 17, 2013, 2014, graphite sur papier, papier : 76.2 cm x 57.15 cm; encâdré: 82.55 cm x 63.5 cm (collection du Pomona College Museum of Art, Claremont, CA; avec l’aimable permission de l’artiste, de Susan Vielmetter Los Angeles Projects et du Pomona College Museum of Art ; photo: Robert Wedemeyer) 
Biographie

Née en 1965 à Wilmington (Ohio), Andrea Bowers vit et travaille à Los Angeles. Ses œuvres ont fait l’objet d’expositions individuelles à la Wiener Secession à Vienne; à la Power Plant Contemporary Art Gallery à Toronto; aux Pitzer College Art Galleries et au Pomona College Museum of Art à Claremont (Calif.); au Frances Young Tang Teaching Museum and Art Gallery au Skidmore College à Saratoga Springs (N. Y.); à REDCAT à Los Angeles; au Zentrum für Kunst und Medientechnologie à Karlsruhe, en Allemagne; et au Musée national d’art contemporain d’Athènes, en Grèce. Dernièrement, elle a réalisé une installation et une performance de dix jours en collaboration avec Suzanne Lacy au Drawing Center, à New York.

Le travail de Bowers a fait partie de la biennale SITElines 2014, organisée par SITE Santa Fe, Santa Fe (N.-M.); ainsi que des biennales de Gwangju, en Corée du Sud (2014) et du Whitney Museum of American Art à New York (2004). Il a également été présenté dans des expositions collectives, notamment au Louisiana à Humlebaek, au Danemark; au Stedelijk Museum voor Actuele Kunst à Gand, en Belgique; au New Museum et au Museum of Modern Art à New York; au Museum of Contemporary Art de Los Angeles; au Walker Art Center a Minneapolis (Minn.); au Hammer Museum à Los Angeles; au Yerba Buena Center for the Arts à San Francisco; au Museum of Contemporary Art de Detroit (Mich.); au Museum of Contemporary Art de San Diego (Calif.); et au Museum of Contemporary Art de Sydney, en Australie. Bowers est représentée par Susanne Vielmetter Los Angeles Projects et Andrew Kreps Gallery à New York.

vielmetter.com/artists/andrea-bowers/