Babak Golkar
TIME TO LET GO…, 2014
Musée d'art contemporain de Montréal
22.10.14 – 04.01.15

Dans cette installation, Babak Golkar étudie le cri comme relâchement, geste et forme de contestation. En faisant passer l’acte de crier de la sphère privée à celle publique, l’artiste souligne combien « lâcher prise » (letting go) concerne la mise à nu de sa propre vulnérabilité. Ici, cette vulnérabilité s’exprime non seulement par le cri des participants dans des contenants en terre cuite, mais aussi par l’utilisation de ce médium fragile.

Si l’on s’entend en général pour dire que nous vivons à une époque où les conditions systémiques subjuguent les besoins humains élémentaires, il existe toujours la mémoire d’un temps où nous étions conscients des origines humaines de ces conditions. TIME TO LET GO… aborde directement comment les structures du pouvoir remanient la relation entre la subjectivité, une aliénation toujours croissante et la perte de la capacité d’agir. Avec cette œuvre, l’artiste pose les questions suivantes : Reste-t-il de la place pour une réflexion active ? Comment peut-on s’engager dans une critique affective ? Les systèmes sont-ils en train de nous faire taire ?

Originalement présentée au cœur du centre-ville de Vancouver, entourée par des tours d’habitation haut de gamme, des hôtels et des édifices commerciaux, TIME TO LET GO… a servi de plateforme aux participants à la fois pour qu’ils s’expriment et pour qu’ils se fassent les interprètes de la vulnérabilité dans un lieu public, affirmant ainsi comment l’art continue à permettre ce qui n’est pas complètement acceptable dans la vie au quotidien.
– ML

Biographie

Né à Berkeley (Calif.) en 1977, Babak Golkar a passé une grande partie de son enfance à Téhéran. En 1996, il a émigré à Vancouver, où il vit et travaille désormais. En avril 2014 était inaugurée son installation TIME TO LET GO…, une commande de la Vancouver Art Gallery pour l’espace Offsite. Son travail a été présenté dans des expositions individuelles au West Vancouver Museum (2013); au Sharjah Contemporary Art Museum, aux Émirats arabes unis (2012); au Victoria and Albert Museum à Londres (2012); à la Charles H. Scott Gallery à Vancouver (2012); et à Sanatorium à Istanbul (2011).

Il a également fait partie d’expositions collectives, notamment à l’ARC/Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (2013); à la BrotKunsthalle à Vienne (2012); au Macedonian Museum of Contemporary Art à Thessalonique, en Grèce (2011); et à Southern Exposure à Los Angeles (2010). En 2014, ses œuvres seront exposées à la Villa Empain/Fondation Boghossian à Bruxelles. En 2011, il faisait partie des finalistes du prix Jameel décerné par le Victoria and Albert Museum à Londres. Golkar est représenté par The Third Line Gallery à Dubaï.

www.babakgolkar.ca

Évènements
23.10.2014 Conversation
Musée McCord - Théâtre J. Armand Bombardier

En savoir plus