Li Ran
Pretty knowledge, 2012
Musée d'art contemporain de Montréal
22.10.14 - 04.01.15

Dans ses installations et ses performances vidéo minutieusement élaborées, Li Ran met à l’épreuve ce que nous pensons être des traits nationaux et culturels.

L’installation vidéo Pretty Knowledge (2012) est une réaction à un court extrait issu d’internet. On y aperçoit un voyant français (v. 1980) en train de prédire, certains événements majeurs qui allaient se produire avant 2012. Sa prescience remarquable. Le voyant apparaît sur un écran alors que, sur l’autre, Li Ran reprend l’original, imitant vêtements, intonation et langage corporel.

Passé, présent et futur sont intégrés et comparés sans développement apparent. Les spectateurs doivent juger de la vérité de la vidéo originale par sa reprise ultérieure et par le passage du temps.
—PG

Before Indulgence, After Freedom, 2013
Fonderie Darling
09.10.14 – 07.12.14

Dans Before Indulgence, After Freedom (2013), une caméra tenue à la main, vagabonde, capte lentement en gros plans de jeunes hommes discutant de vie et d’art, dans une conversation chaotique et fragmentée qui suggère l’enchaînement de la confession, du repentir, de la rétrospection, de l’affirmation et de la déduction participant à la création d’une œuvre. Chaises dépareillées, microphones, pieds et fils de projecteur figurent l’environnement ordinaire d’un studio.

Le titre de l’œuvre décrit la situation actuelle de ces jeunes à Beijing, après la liberté mais avant l’indulgence, où l’argent a une voix et les relations politiques sont cruciales. La politique chinoise et le niveau de vie ne sont ni faciles ni justes. Jeunes et éduqués, ils parlent de Nietzsche, Hegel et Heidegger comme s’il s’agissait de personnes vivant aujourd’hui. On y retrouve également une veine romantique : cygnes amoureux, timidité innée et femme chérie. Ils cherchent à se réaliser eux-mêmes tout en faisant face à un avenir sans réponse apparente, et jamais ils n’oublient qu’« une simple bévue peut entraîner un chagrin de longue durée ».

Au sujet d’une œuvre de Li datant de 2011 et comportant la mise en scène d’une « interview », le commissaire Weng Zhijuan faisait remarquer que, dans la société contemporaine, toutes les formes directes de résistance sont transformées en formes rationnelles de dialogue, point de vue illustré par l’installation de Li et sa métaphore. Before Indulgence, After Freedom poursuit cette idée et montre le dialogue en soi comme un jeu complexe et ardu, porteur de grandes questions, où une communication véritable entre personnes s’avère impossible.
—PG

Biographie

Né en 1986 dans la province de Hubei, en Chine, l’artiste visuel Li Ran vit et travaille à Pékin. Recourant à divers médiums, notamment la vidéo, la performance, la peinture, l’installation et l’écriture, Li Han explore la façon dont l’art a été fabriqué et façonné par l’histoire moderne. Par l’entremise de la performance narrative, de la reproduction, de l’imitation et de la satire, il sème la confusion sur la valeur historique de l’art et remet en question la façon dont les récits dominants ont été normalisés et acceptés avec crédulité par les amateurs d’art. En introduisant un élément de doute essentiel, il tente de démontrer que l’histoire même est une construction.

Diplômé du Département de peinture du Sichuan Fine Arts Institute, Ran est fondateur et membre du Company project. Il a exposé, entre autres lieux, au BAK, basis voor actuele kunst à Utrecht, aux Pays-Bas; à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin; au Contemporary Arts Museum Houston; au Jewish Museum à New York; au CCA Wattis Institute for Contemporary Arts à San Francisco; au OCT Contemporary Art Terminal à Shenzhen et à Shanghai (2012); ainsi qu’au Ullens Center for Contemporary Art (2013) et au Cafa Museum (2012) à Pékin. Ses œuvres ont également été présentées à la 2e Biennale CAFAM à Pékin (2014); au 4e projet Former West, organisé par le BAK, basis voor actuele kunst à Utrecht (2013); à la 9e Biennale de Gwangju (2012); et à la 7e Biennale de sculpture de Shenzhen (2012). Li Ran est représenté par la galerie Aike-Dellarco à Shanghai.

Évènements
09.10.2014 Vernissage
Fonderie Darling

En savoir plus