Matthew Buckingham
Northwest Passage, 2002
Musée d'art contemporain de Montréal
22.10.14 – 05.02.15

Les deux œuvres de Matthew Buckingham examinent l’imaginaire politique nord-américain en lien avec le pouvoir, la colonisation, la souveraineté, les changements climatiques et le contrôle des ressources naturelles.

Northwest Passage (2002) juxtapose l’image d’un sous-marin militaire passant devant la Statue de la Liberté et un texte de Buckingham sur Henry Hudson qui, en 1609, avait été mandaté par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales pour trouver une route entre l’Europe et l’Asie. C’est cette quête, axée sur le commerce, d’un « passage du Nord-Ouest » qui a déclenché en retour la colonisation de l’Amérique du Nord par l’Europe. Le texte évoque également la possibilité que le réchauffement planétaire et la fonte de la calotte glaciaire ouvrent bientôt ce passage à la navigation et il signale l’investissement actuel de partenaires financiers d’Amérique du Nord dans cette éventualité. Puisque c’est un sous-marin militaire qui a circulé en premier, en 1958, dans ce passage situé au pôle Nord, Buckingham relie le complexe industriel militaire aux intérêts du capital.
—GB

Northwest Passage, 2002, épreuve chromogénique noir et blanc, 100 x 121 cm, édition de 5 (avec l’aimable permission de l’artiste et Murray Guy, New York)
Self-Determination, 2014
Musée d'art contemporain de Montréal
22.10.14 – 05.02.15

Ce futur passage du Nord-Ouest pourrait être un sujet de discussion pour la nouvelle œuvre participative de Buckingham qui s’intitule Self-determination (2014) et qui comporte des échanges publics continus sur le pouvoir lié aux États, territoires, communautés et individus d’Amérique du Nord. Deux grands plans, l’un vertical et l’autre horizontal, font partie de l’installation et servent à déclencher ces conversations. Des formes en feutre représentant les nations, États et territoires individuels du continent nord-américain reposent à plat sur l’un des plans. Fait significatif, les cartes ont un code de couleurs qui en indiquent les climats, allant du tropical au polaire. Des conférenciers pressentis seront invités par la Biennale, au nom de l’artiste, à transférer une ou plusieurs cartes sur la surface verticale, de manière à ancrer certaines de leurs discussions sur les relations de pouvoir passées, présentes et futures dans les zones géographiques de leur choix ou entre elles. Les visiteurs sont également conviés à initier leurs propres dialogues publics à l’aide d’une feuille d’inscription prévue à cet effet dans l’exposition. Conséquemment, Buckingham prolonge, dans le domaine de la participation publique, une pratique basée sur la recherche qui explore les jeux de pouvoir qui façonnent nos possibles avenirs.
—GB

Self-Determination, 2014, pigment, feutre industriel, oeillets, bois, deux sections : 216 x 216 x 140 cm chaque, installation : dimensions variable (avec l’aimable permission de l’artiste et Murray Guy, New York)
Self-Determination, 2014, pigment, feutre industriel, oeillets, bois, deux sections : 216 x 216 x 140 cm chaque, installation : dimensions variable (avec l’aimable permission de l’artiste et Murray Guy, New York)
Biographie

Né à Nevada (Iowa) en 1963, Matthew Buckingham vit actuellement à New York. Ses œuvres ont été présentées dans des expositions individuelles, notamment au Brooklyn Museum à New York (2011) ; au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía à Madrid (2009) ; au Museum of Contemporary Art de Denver (2009) ; à l’Art Institute of Chicago (2008) ; au Camden Arts Centre à Londres (2007) ; au Hamburger Bahnhof Museum für Gegenwart à Berlin (2007) ; à The Kitchen à New York (2005) ; au Kunstmuseum de Saint-Gall, en Suisse (2005) ; au Saint Louis Art Museum, Saint Louis (Miss., 2005) ; au Dallas Museum of Art (2004) ; et au Museum Moderner Kunst à Vienne (2003).

Buckingham a également participé à des expositions collectives au Metropolitan Museum of Art de New York (2010) ; au Hirshhorn Museum and Sculpture Garden à Washington (D. C., 2008) ; au Jewish Museum à New York (2008) ; au Stedelijk Museum à Amsterdam (2007) ; au Kunst-Werke Institute for Contemporary Art à Berlin (2006) ; à la Hayward Gallery à Londres (2005) ; au Museum of Contemporary Art de Chicago (2005) ; au Museum of Modern Art (2005, 1997 et 1994) ; au MoMA PS1 (2000) ; et au Whitney Museum of American Art (1999) à New York. Ses œuvres figurent dans des collections muséales prestigieuses telles que celles du Museum of Modern Art et du Metropolitan Museum of Art à New York ; du Museum Moderner Kunst à Vienne ; de la Tate Modern à Londres ; du Hamburger Bahnhof Museum für Gegenwart à Berlin ; du San Francisco Museum of Modern Art ; et de la Kadist Art Foundation à Paris. Il est représenté par Murray Guy à New York.

matthewbuckingham.net