Raymond Boisjoly
(And) Other Echoes, 2013
Musée d'art contemporain de Montréal
22.10.14 – 04.01.15

Dans son travail, Raymond Boisjoly procède à une investigation de la technologie, de l’identité autochtone, du lien entre texte et image, de même que des limites du visible.

(And) Other Echoes (2013) réunit une série de douze images et du texte au sol, d’après le film The Exiles (1961) de Kent Mackenzie, une chronique sur les femmes et les hommes amérindiens qui ont quitté les réserves du sud-ouest des États-Unis pour s’installer à Los Angeles. Ces images ont été réalisées en mettant un iPhone ou un iPad en train de passer le film sur un lecteur optique à plat, processus qui crée des images abstraites et déformées dans lesquelles la relation décousue entre images fixes et en mouvement fait subtilement écho aux difficultés qui confrontent les sujets du film ayant servi de sources originales.

L’effondrement graduel des temporalités est particulièrement puissant : si l’action de The Exiles se déroule sur 24 heures, le film ne dure que 72 minutes et les instantanés photographiques de Boisjoly n’en saisissent qu’une durée égale au temps pris par le lecteur pour parcourir la surface. En montant les images sous de l’acrylique foncé, l’artiste les obscurcit davantage, attirant ainsi l’attention sur les difficultés de transfert d’une image à une autre et évoquant l’aveuglement de la culture dominante envers les communautés urbaines des Premières Nations.

Phrases au ton aphoristique, les titres de chaque œuvre de la série apparaissent au sol. Ces textes parallèles ouvrent un autre espace interstitiel qui renvoie à des sujets, des temps et des lieux.
– ML

Vue de l’installation (And) Other Echoes, 2013, à la Simon Fraser University, Burnaby, 2013 ; douze composantes : impression au jet d’encre d’une image à résolution écran montée derrière acrylique teinté gris ; chacune : 91.5 x 122 cm (avec l’aimable permission de l’artiste et Catrione Jeffries Gallery, Vancouver ; photo : Blaine Campbell)
Vue de l’installation (And) Other Echoes, 2013, à la Simon Fraser University, Burnaby, 2013 ; douze composantes : impression au jet d’encre d’une image à résolution écran montée derrière acrylique teinté gris ; chacune : 91.5 x 122 cm (avec l’aimable permission de l’artiste et Catrione Jeffries Gallery, Vancouver ; photo : Blaine Campbell)
Biographie

Né à Langley (C.-B.) en 1981, Raymond Boisjoly vit et travaille à Vancouver. Ses œuvres ont été présentées dans des expositions individuelles, entre autres à la Carleton University Art Gallery à Ottawa (2014) ; Catriona Jeffries Gallery (2013); à la Contemporary Art Gallery (2013); et à la Simon Fraser University Gallery (2013) à Vancouver ; à la Forest City Gallery à London (Ont., 2012) ; et à Lawrimore Project à Seattle (2012).

Boisjoly a également participé à de nombreuses expositions collectives, notamment Acquisitions and Archives à la Morris and Helen Belkin Art Gallery à Vancouver (2013) ; Pleinairism à la Walter Philips Gallery à Banff (2013) ; Fiction/Non Fiction à la Fondation Esker à Calgary (2013) ; Tools for Conviviality à la Power Plant Contemporary Art Gallery à Toronto (2012) ; Devouring Time à Western Bridge à Seattle (2012) ; et Phantasmagoria à la Presentation House Gallery à North Vancouver (2012). Il faisait également partie de l’exposition Beat Nation : art, hip-hop et culture autochtone, organisée et mise en circulation par la Vancouver Art Gallery (2012) [Circulation : Power Plant Contemporary Art Gallery à Toronto (2012) ; Kamloops Art Gallery en Colombie-Britannique (2012) ; Musée d’art contemporain de Montréal (2014) ; Mackenzie Art Gallery à Regina (2014) ; et Dalhousie Art Gallery (2014) et Saint Mary’s University Art Gallery à Halifax (2014)]. Boisjoly est représenté par la Catriona Jeffries Gallery à Vancouver.

raymondboisjoly.com

Évènements
23.10.2014 Conversation
Musée McCord - Théâtre J. Armand Bombardier

En savoir plus
Vidéos
BNLMTL 2014 - Table ronde avec Adaptive Actions, Abbas Akhavan, Raymond Boisjoly, Anton Vidockle et Pelin Tan